Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Résumé de la situation
Matloup fait partie intégrante de ma vie maintenant.

Je le croise tous les jours sur Facebook, il me demande des nouvelles de moi. Tous les jours.

Chaton est en crises. Crise de panique. Crise de peur. Crise de jalousie.

Il me laisse sortir avec les filles, mais m'interroge au retour, trois fois. Pour comparer les versions. Il les interroge quand je ne suis pas là.

Il lui arrive beaucoup de choses en ce moment. Des dettes, le cap de la trentaine, des complexes. Il me rejette quand je vais vers lui.

Il boude.

Sphinx a une nouvelle obsession, on discute beaucoup tous les deux, lui d'elle, moi de Matloup. On compare. On écrit nos réponses respectives à deux.

A Pâques, on part à Barcelone ensemble, pour un festival. Chaton est jaloux.

Chaton refuse de m'accompagner en sortie, il veut rester à la maison. Il me laisse partir en vieux pyjama, pas rasé, vautré sur le canapé.

Il n'a pas la force de se battre. Se battre.

Contre qui ?

Il se bat, mais de la mauvaise manière. Plus il m'enferme, plus je veux sortir, plus il restreint mes communications avec mes amis, plus j'essaie de les voir. Plus il boude, plus je recherche la proximité de gens joyeux.

Il faudrait.

Il faudrait qu'il se rase, qu'il perde un peu de poids, qu'il se coiffe, qu'il s'habille, qu'il rie, qu'il sorte. L'homme que j'ai connu semble mort. Il n'a jamais eu de tact pour s'habiller, pour se présenter aux autres, mais il était lui. Chaton est devenu un chat gris qui rôde volets clos dans notre chambre et qui fuit la discussion.

Je l'aime.

Mais avec son attitude, il ne soutient pas la comparaison. Pour le moment notre amour nous relie encore, mais le fil s'effiloche, de jour en jour. Chaque parole dure, chaque soupçon, chaque regret est un coup de ciseau dans la toile. Sa collègue ne semble pas le remarquer.

Et Matloup.

Matloup qui demande à me voir. Qui me fait des cadeaux. Qui me parfume tous les matins de compliments. Il gagne du terrain.

Il traque mes évènements Facebook, il s'arrange pour y aller, quand il peut. Samedi il s'est incrusté à une soirée, a pris un tour de DJ, a passé des chansons pour moi. Dans la période slow, il est descendu de scène, pour danser avec moi. J'ai dit "D'accord, mais un slow à l'ancienne, bras tendus". Il a accepté. On a dansé.

J'ai essayé de ne pas le regarder. Mais cette nuque, ces bras, cette odeur, c'était terrifiant, je ne me sentais plus maîtresse de moi-même.

Je l'ai revu dimanche, mais cette fois-ci c'était prévu. Soirée cinéma, dans un bar, avec des canapés. Il m'avait gardé une place à côté de lui. Il a essayé le coup de "je m'étire et puis après je met mes bras autour de tes épaules, hein, comme ça, ni vu ni connu", je l'ai repris, devant ses potes.

Une semaine plus tard.

Rentrée universitaire. Matloup m'a attendu pour m'offrir un cadeau. Sur le chemin de mes cours.

Chaton a pété un câble, lui a envoyé un message, il a cru que je n'avais plus la force de me battre pour envoyer mon chéri.

Puis Sphinx a parlé à Chaton, lui a dit de se reprendre pour me garder. Et il l'a fait. On a parlé, beaucoup. De son infidélité, des miennes, de notre futur. Redéfinition.

J'ai acheté "La drague pour les nuls", pour comprendre pourquoi je comprends jamais rien. J'ai rien compris au bouquin, mais j'ai testé des trucs, et ça marche. Et je sais pas pourquoi.

Trucs pour les filles : Porter du rouge à lèvres : +100pts, porter des talons : +100pts, avoir les ongles vernis : +100pts. Ça marche, même avec un gros jeans et un t-shirt.

Vendredi, soirée avec Grizzly, on a croisé Matloup, On l'a croisé dans les couloirs toute la soirée, puis il nous a suivi de salle en salle. A la fin, je suis allée lui demander d'arrêter, il voulait qu'on se parle, qu'on s'appelle, qu'on se voie. Je lui ai dit que je l'appellerais.

Samedi, je suis allée danser avec Nati et Grizzly, une nouvelle danse, une nouvelle passion qu'on partage avec Sphinx. J'ai rencontré un garçon super sympa, il fait des études de médecine, je l'appellerai "Le Docteur" (I knooooooow), je vais sans doute parler un peu de lui ces prochains temps. On a dansé ensemble, rigolé ensemble, j'ai pratiqué l'écoute attentive et l'ai regardé dans les yeux. Hameçonné. On a échangé nos Facebook. Donc il va voir que je suis déjà engagée, mais c'est mieux, ça pose de bonnes bases.

J'ai embêté Sphinx. Le dernier bal de ce genre où nous étions (alors que j'étais une grande débutante) il s'est occupé de rien du tout de moi pendant toute la soirée, genre "démerde-toi, je danse que avec celles qui savent déjà". Du coup, toute heureuse de tomber sur Le Docteur, je l'ai invité pour plein de danses, lui et plein d'autres danseurs, et alors Sphinx est venu se plaindre que je dansais pas avec lui, et il m'a invitée plein de fois à la suite. Et au bout d'un moment je l'ai planté là pour retourner danser avec Le Docteur, il a été vexé.

Ce week-end, je pars, long week-end en perspective avec Chaton. Je reviens le dimanche soir, pour voir Matloup.


Ecrit par Mini-Beille, le Lundi 27 Février 2012, 13:09 dans la rubrique Maintenant.